Syndicat National des Ingénieurs de l'Industrie et des Mines

Acteurs incontournables de l'industrie et de l'économie au sein de l'Etat, les Ingénieurs de l'Industrie et des Mines, en poste dans les administrations ou dans le secteur privé, contribuent au développement des entreprises, à leur sûreté et à leur sécurité, à leur insertion dans l'environnement, à leur transformation numérique et aux actions de communication vis-à-vis des populations.

Avec plus de 1800 agents, les Ingénieurs de l'Industrie et des Mines constituent un corps de catégorie A/A+ à vocation interministérielle affecté à la filière « économie – industrie » au sein de la fonction publique d’État. Structuré autour des risques et de l'innovation, le Corps intervient au contact des entreprises. Il est géré par la Direction générale des entreprises du ministère de l’Économie et des Finances. Son statut est régi par le Décret n°88-507 du 29 avril 1988 portant création et statut particulier du corps des ingénieurs de l'industrie et des mines.

Au sein des ministères en charge de l'économie, de l'industrie, de l'énergie, de l'environnement, de la prévention des risques et de la sécurité industrielle, les IIM peuvent être affectés soit en administration centrale, principalement au sein de :

  • la Direction générale des entreprises,
  • la Direction générale de la prévention des risques
  • la Direction générale de l'énergie et du climat

soit dans les services déconcentrés et principalement au sein des:

  • DIRECCTE / DIECCTE
  • DREAL / DRIEE / DEAL

Ils forment également l'ossature technique de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), où pour le compte de l'État, ils contribuent à garantir le respect de la sûreté des installations et de la sécurité des personnes. Ils peuvent également exercer des missions aux Ministères de la Justice, des Armées, du Travail et de l'Intérieur.

Les compétences des IIM sont également mobilisées dans des domaines tels que le numérique et la régulation économique en tant que  chef de projet ou auditeurs par exemples, notamment au sein de l'Arcep, de l'ANSSI et de la DGE.

Le Corps des IIM est dynamique, mobile et professionnel, en mesure de s’adapter aux évolutions des politiques publiques et des innovations techniques.

Forts des compétences acquises, certains IIM poursuivent leur carrière dans secteur privé ou sont mis à disposition dans d'autres administrations, dans des collectivités territoriales ou au sein d'organismes européens et internationaux.

L’accès au corps des IIM est possible par plusieurs voies qui permettent, d’adapter en permanence, le recrutement avec les besoins de l’État. Les principales voies de recrutement sont celles du concours externe sur titres, celles du concours commun des Ecoles des Mines et par concours internes de la fonction publique.

L 'ambition du Corps des IIM est de contribuer pleinement à la réussite des politiques publiques sur lesquelles ils interviennent. Pour cela, les IIM prétendent légitimement à être positionnés, collectivement et individuellement, à haut niveau dans les structures porteuses de ces politiques publiques, où leurs compétences spécifiques sont attendues.