Syndicat National des Ingénieurs de l'Industrie et des Mines


Sécurité nucléaire

En France, le nucléaire permet de répondre à différents besoins de la population, en premier lieu, la production d'électricité, mais il est également présent dans le domaine médical et dans divers secteurs industriels pour contrôler la qualité de certaines pièces métalliques par exemple.

Les procédés industriels associés permettent de tirer profit des réactions nucléaires qui produisent de l'énergie sous forme de chaleur ou de rayonnements ionisants. En l’occurrence, les centrales nucléaires convertissent cette chaleur en électricité, alors que le domaine médical, utilise les rayonnements ionisants à des fins de diagnostics ou thérapeutiques.

Ces activités industrielles peuvent présenter des risques et des inconvénients pour les personnes et l'environnement. Les IIM, pour le compte de l'État, participent ainsi au contrôle de la sécurité nucléaire.

Au sein de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), des IIM sont inspecteurs de la sûreté nucléaire et vérifient que les mesures techniques et organisationnelles prises par les industriels pour prévenir les accidents ou en limiter les effets, respectent les règles auxquelles ils sont soumis. Dans ce cadre, certains IIM acquièrent des qualifications supplémentaires et contrôlent les équipements soumis à de fortes pressions. Les activités concernées sont la production nucléaire d’électricité, le transport de substances radioactives, les installations du cycle du combustible, de recherche, d’entreposage et de stockage de déchets et celles en démantèlement.

Certains sont aussi inspecteurs de la radioprotection et vérifient que les moyens techniques et organisationnels pris pour prévenir, protéger et surveiller des effets nocifs des rayonnements ionisants sur les personnes et l'environnement respectent les règles applicables. Ils interviennent sur plusieurs milliers d'installations dans les domaines industriels et médicaux.

Toujours au sein de l'ASN, les IIM contribuent également à l'élaboration de textes réglementaires à caractère technique pour fixer les exigences nécessaires à la sûreté nucléaire.

Auprès du haut fonctionnaire de défense et de sécurité du ministère de la Transition écologique et solidaire, certains IIM agissent pour la prévention et la lutte contre les actes de malveillance susceptibles d'impacter les sites nucléaires. D'autres sont en poste au sein de l'Autorité de sûreté nucléaire Défense ou travaillent à la conception des infrastructures de Défense au sein du Ministère des armées.